Spirgrips pour davantage de confort

Commençons par une question : quelle est la particularité du mot et donc de la marque Spirgrips ? Une petite idée. Non, vraiment ? Vous avez encore dix secondes. Toujours pas. Bon alors, voici la réponse. Il s’agit d’un palindrome, c’est à dire un mot que l’on peut lire indifféremment de gauche à droite ou de droite à gauche.

Spirgrips-Handle-1.jpg
Passé cette curiosité, voici un avis après environ 2 000 km d’utilisation sur différents terrains. Si je devais faire une comparaison, je dirais que c’est un peu comme le radar de recul d’une voiture. Cela apporte un réel confort sans pour autant être absolument indispensable. Mais après y avoir goûté, on a beaucoup de mal à s’en passer.

Spirgrips est né d’un constat simple : les cyclistes se plaignent très souvent de douleurs au niveau des poignets durant et après leur activité. C’est d’ailleurs en les observant que son inventeur, physiothérapeute de métier, remarque que ces derniers changent très souvent la position de leurs mains sur le guidon. Les cyclistes choisissent naturellement une position qui les soulage sans pour autant atteindre un confort et une sécurité optimale. Dès lors, ces poignées ont été développées pour permettre de bénéficier d’une nouvelle alternative avec des appuis biomécaniques nettement supérieurs.

Davantage de confort

Côté positif, sur le plat et le faux-plat, on a de par la position une meilleure aérodynamique. Sur des terrains très cahoteux, cela offre beaucoup plus de stabilité. On est moins secoué donc cela engendre moins de fatigue, notamment musculaire. Sur certains grosses pentes, cela permet de se servir davantage du haut du corps et de tirer davantage sur le guidon. Par ailleurs, après plusieurs heures de vélo, il est agréable de pouvoir changer de position. Enfin, quand on est à pied, ce qui arrive sur certaines très grosses pentes, cela apporte un vrai plus pour pousser le vélo.

Spirgrips-Promo2-Big-EN1.jpg

Côté négatif, oubliez les poignées dans les passages sinueux et les singles. La plupart des montées très tournantes et la quasi majorité des descentes se font de manière traditionnelle.En outre, le coût, assez élevé (de 60 à 90  € selon les sites et les lieux de vente), peut également arrêter plus d’un potentiel acheteur.

Au final, sur une sortie standard d’environ quatre heures, on peut estimer que l’utilisation de ces poignées à l’excellente ergonomie varie de 10 % à 20 % du temps.

Spirgrips-Handles-Bike.jpg

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s